mar 21 2012

Bocuse d’or Europe : Les Scandinaves au-dessus du lot

Nous l’avions posé en favori en ces colonnes, Orjan Johannessen gagne le Bocuse d’Or Europe, la Norvège pour la seconde fois.

1er Norvège

2ème Suède

3ème Danemark

Plat poissons : Islande

Plat viandes : Royaume-Uni

Meilleur commis : France

L’Islande 4ème et meilleur plat poissons ajoute à la domination scandinave, la France se contente d’une 5ème place et du titre de meilleur commis. Il est symptomatique de constater que ce titre honorifique attribué par l’Académie du Bocuse d’Or revient à la France qui il n’y a pas si longtemps avec Fabrice Desvignes, dominait encore le concert des nations. Même le plat de viandes échappe à la France au profit du Royaume-Uni, 6ème, qui concrétise sa progression déjà entamée en 2011. Sur les raisons de la contre-performance française, nous l’avions déjà laissé entendre. Deux semaines de préparation ne suffisent pas pour arriver à ce niveau là où les Scandinaves disposent de mois. En fait depuis le lancement du Bocuse d’Or Europe en 2008, la tâche des Français  s’est singulièrement compliquée et à ce jour aucune équipe de France n’a encore trouvé la solution.

Autres sélectionnés pour le Bocuse d’Or outre les 6 premiers : Suisse, Belgique, Hongrie, Finlande, Estonie, Pays-Bas.

On remarquera l’absence de grandes nations comme l’Allemagne, l’Italie ou l’Espagne.


mar 15 2012

Bocuse d’or Europe, 3ème édition

Les équipes travaillent d’arrache-pied pour la sélection continentale qui aura lieu la semaine prochaine. Point de vue buzz avant l’épreuve deux pays remportent la palme : l’Allemagne et la Norvège sont ceux qui en font le plus autour de leurs candidats respectifs. La Norvège est fidèle aux campagnes de communication précédentes. Elle présente un jeune chef de 25 ans qui a déjà l’expérience des concours, commis de Geir Skeie en 2007 lorsque celui-ci remporta le concours norvégien qualificatif au Bocuse d’Or 2009, et vainqueur de la finale norvégienne en 2011. Rien ne filtre par contre de France. Thibaut Ruggeri, récemment primé, aura un challenge difficile. Pressé par le temps, aura-t-il pu peaufiner les plats présentés en France début mars (voir ci-dessous) ? Car entre-temps certains comme l’Allemagne auront changé leur fusil d’épaule, renouvelant entièrement leur plat de viande. La France n’a jamais pu briller lors de la sélection européenne qui est pourtant déjà décisive pour la suite, seul Philippe Mille en 2008 a pu refaire en partie son retard initial mais il partait de trop loin (5ème) pour espérer décrocher le trophée mondial.

Voici la liste des participants par jour de passage et ordre de box :

20 mars 2012 :

1. Islande, Sigur Haraldsson

2. Belgique, Robrecht Wissels

3. Hongrie, Tamas Szeli

4. France, Thibaut Ruggeri

5. Espagne, Evarist Miralles

6. Luxembourg, Jan Schneidewind

7. Estonie, Heidy Pinak

8. Suède, Adam Dahlberg

9. Royaume-Uni, Adam Bennett

10. Pays-Bas, Martin Ruissard

 21 mars 2012 :

1. Pologne, Marcin Jablonski

2. Norvège, Orjan Johannssen

3. Bulgarie, Petar Nikolov

4. Danemark, Jepe Foldager

5. Italie, Alfio Ghezzi

6. Tchéquie, Landra Ondrej

7. Russie, Alexie Korzyritsliy

8. Allemagne, Oliver Röder

9. Finlande, Mika Palonen

10. Suisse, Teo Chiaravalloti

Le thème : poulet fermier à pattes bleues, filets de soles et crevettes grises avec 3 éléments libres de garniture chacun. Ci-dessous les deux plats présentés par la France au concours national :


mar 7 2012

Les européens au complet

Thibaut RuggeriLe dernier candidat a été désigné hier sur le salon Successfood, il s’agit de Thibaut Ruggeri, sous-chef de cuisine chez Lenôtre Paris depuis 2007.  30 ans, originaire de Megève, son plat excentrique sole, livèche et crevettes grises pour le poisson, tarte de poulet rôti pour la viande, a convaincu le jury. Il lui reste à peine deux semaines avec son commis Julie Lhumeau pour se préparer aux éliminatoires européennes à Bruxelles.