Léa Linster, Bocuse d’Or 1989

Léa Linster, Bocuse d’Or 1989Née le 27 avril 1955
1* Michelin
Elle naît et grandit dans l’univers d’un café restaurant, hôtel, station essence… et jeu de quilles ! Après le bac, elle opte
pour des études de droit en France mais en 1982, à la mort de son père, elle revient dans son village de Frisange pour
s’occuper de l’affaire familiale. Cette « obligation » se transforme en passion et elle décide d’ouvrir le restaurant
gastronomique « Léa Linster ». En 1987 elle décroche une étoile Michelin. D’un tempérament chaleureux et ouvert sur
le monde, elle rencontre les plus grands qui enrichissent sa cuisine et son amour du métier ; Freddy Girardet, Joël
Robuchon, Paul Bocuse, la famille Troisgros… Lorsqu’en 1989 s’offre la possibilité de représenter le Luxembourg au
Bocuse d’Or, elle saisit cette chance de faire parler d’elle. Sa cuisine simple et savoureuse lui vaut de devenir la
première (et seule à ce jour) femme Bocuse d’Or. Ce titre la propulsera au rang des grandes références de l’univers
culinaire. Son seul regret : « qu’il n’y ait pas plus de femmes candidates au Bocuse d’Or » !

—–

source : 34 chefs, 34 recettes